Acheter ses vêtements (et autres) en seconde main

Bonjour par ici !

Voilà un long moment que je n’avais plus rien écrit. Ma vie ayant été bien remplie ces derniers mois, il a fallu que je me concentre sur mes priorités. Avec ces mois passés sont venus de nouveaux sujets à traiter. Parmi ces sujets, les achats de seconde main.

Il fut un temps plus ou moins lointain où les gens achetaient en seconde main pour des raisons économiques. Aujourd’hui, outre ces raisons viennent les raisons écologiques.

  • Vous ne vous infligez pas ou peu d’exposition aux éventuels produits chimiques présents sur les vêtements neufs. Car oui, les vêtements neufs qui ne sont pas certifiés bio, GOTS, Oeko-Tex ou autres contiennent des produits pas franchement géniaux qui, en contact avec votre peau, entre dans votre organisme.
  • On a tendance à changer de vêtements parce que « la mode est passée » ou qu’on ne les aime pas autant qu’on le devrait. Plutôt que de jeter, on peut soit les donner à des associations, soit les vendre en seconde main ou les troquer même. Ils feront sûrement plaisir à quelqu’un d’autre et de même pour vous: chercher en deuxième main, c’est se faire plaisir pour moins cher et éviter que quelqu’un d’autre ne jette.
  • C’est se faire plaisir sans trop ce soucier de qui on enrichit. Soyons clair: des marques à l’éthique pas top, y en a des tonnes ! Ici, ce que vous achetez ne va pas directement à ces grosses sociétés mais à une personne. Après, n’en abusons pas et n’encourageons pas les autres à acheter ces marques neuves en sachant qu’ils les revendront d’office… Tout le monde n’a pas ces critères en tête non plus. Je dis juste que si vous avez un vrai « coup de foudre », pas besoin de vous culpabiliser pour cette fois.
  • Pour tout ce qui concerne l’enfance, c’est carrément une mine d’or ! Jusque 3 ans en particulier où les enfants grandissent vite. Les vêtements n’ont souvent pas trop le temps de s’user malgré ce qu’on leur fait subir et les jouets sont vite dépassés. Pour ce qui est des taches, avec de bons réflexes, on peut les éviter et les récupérer (je ferais sûrement une rubrique là-dessus prochainement). Les articles de seconde main permettent d’avoir un roulement efficace en vendant ce que vous n’avez plus besoin et en rachetant derrière de nouvelle chose. Le tout en vous faisant plaisir et en vous permettant des choses que vous ne vous seriez probablement pas permis d’acheter neuf car non, je ne mets pas 15€ dans un t-shirt que mon fils portera peut-être 6 mois maximum (entre le changement de taille et de saison). Par contre, ce même t-shirt à 1€ ou moins mais porté parfois très peu, là, je ne m’en prive pas !
  • C’est une façon de consommer autrement et de faire comprendre aux industriels que nous ne sommes pas d’accord avec leurs pratiques. Comme pour tout, consommer de manière réfléchie et responsable est le premier acte de révolte contre ce système. Ne plus investir dans ces industries, ou au moins le faire à moindre échelle, est la meilleure façon de dire « non, je ne suis pas d’accord avec votre façon de procéder ». Et si vous le faites aussi pour des raisons économiques, dites vous que vous allez probablement aussi aider quelqu’un dans le même cas que vous !

Où acheter ?

Il existe différentes méthodes. Les premières à privilégier sont bien sûre les méthodes directes.

  • Les brocantes: ça vous fera une promenade en plus à faire le week-end. Après, faut aimer fouiller un peu…
  • Les vide dressings
  • Les bourses sur lesquelles il y a même parfois moyen de faire des échanges
  • Les magasins de seconde main: vous déposez ce que vous voulez revendre, vous fixez un prix et vous toucher une somme à la revente, après que le magasin ait pris sa part (fixé selon les enseignes).

Ensuite vient les méthodes virtuelles. Outre les traditionnelles « petites annonces », il existe de nombreux sites qui vendent des articles de seconde main. Le principe? Vous déposez ou envoyez vos vêtements et ils vous les rachètent pour les revendre derrière. Bon, ici, je vais surtout m’attardez sur les sites spécialisés pour enfant vu que je n’ai testé que ça. Bon à savoir, ils ne prennent jamais les sous-vêtements (bodies hors « t-shirt 2 en 1 », slips/culottes, etc), ne prennent généralement pas les vêtement sans marques ou les sélectionne selon des listes consultables en ligne. Le revers de la médaille: au plus ils sont connus, au moins il y a de choix et au plus il faut « se ruer » sur la bonne occaz… Pas génial quand on souhaite éviter à tout prix les achats compulsifs.

Parmi eux, on peut citer:

  • Patatam: installé du côté de Bordeaux, ce site vend des vêtements de seconde main pour enfant de 0 à 16 ans. Ils font aussi dans les vêtements pour femme.
  • Il Etait Plusieurs Fois: site qui vend des vêtements, des jouets et des accessoires pour enfant de 0 à 8 ans. Le style est obligatoirement actuel et raffiné.
  • Les P’tits Potes: site belge très intéressant ! Même style que Patatam mais, celui-ci étant moins fréquenté, il y plus de choix.
  • Marcel & Fifi: seconde main de qualité pour enfant de 0 à 6 ans (vêtements, linge de lit et accessoires). On y vend aussi du fait main ! Site belge.

Pour finir vient les sites et applications de ventes entre particuliers. On peut par exemple citer Vide-Dressing ou le très médiatisé Vinted. N’ayant jamais utilisé le premier, je ne m’y attarderai pas. Par contre, j’ai récemment commencé à utiliser Vinted, j’y ai fais des affaire juste terrible et je leur dédirai plusieurs articles dans un futur proche.

A bientôt 🙂

 

Crédit image: Invitation photo created by freepik – www.freepik.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s