Le point sur les labels

Les labels… Pas évident de s’y retrouver, d’autant qu’il y a à boire et à manger. Je crée donc cet article afin de détailler chaque label que j’évoque dans mes articles. Pour ceux qui seraient plus visuels, j’ai également fais un petit tableau par ici.

Sachez déjà que ce n’est pas ce que vous croyez… Bien souvent, quand on investigue un peu tout ça, on se rend compte qu’on est souvent loin du compte et qu’il ne suffit parfois pas de mettre un label en avant pour être « tout beau, tout propre ». En écrivant mes articles, j’ai souvent du me rendre à l’évidence: on n’est pas du tout là où certains semblent nous amener ! Les campagnes de pubs style « naturel & bio », c’est bien joli mais en pratique…

Et si jamais vous voulez faire simple, référez-vous plutôt aux mentions « x% d’origine naturelle, x% biologique ». Car oui, on pourra vous afficher 36 labels, y a rien de plus vrai que ça !

Attention qu’il faut également différencier « label » et « organisme de certification ». Pour commercialiser des produits issus de l’agriculture biologique, tout opérateur (producteur, préparateur, distributeur ou importateur) doit avoir été
contrôlé par un organisme certificateur agrée par les pouvoirs publics et disposer des certificats correspondants. Un label est quant à lui un simple moyen d’informer. Il informe, dans ce cas ci, de la composition du produit. De part leurs chartes, ils donnent également une idée de ce qui est permis ou pas. Mais pour cela, il faut encore savoir ce que la charte comprend… Décryptage:

Labels bios

Ecocert Greenlife : « Cosmétique biologique » & « Cosmétique écologique »

Ecocert est à la base un organisme de contrôle et de certification et non un label ! Sauf que Ecocert à aussi ses labels via la dénomination « Ecocert Greenlife »

Pour garantir un produit cosmétique respectueux de l’environnement, le référentiel ECOCERT impose :

1. L’utilisation d’ingrédients issus de ressources renouvelables et transformés par des procédés respectueux de l’environnement. ECOCERT vérifie donc :

  • L’absence d’OGM, parabens, phénoxyéthanol, nanoparticules, silicone, PEG, parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux (sauf produits naturellement par eux : lait, miel…)
  • Le caractère biodégradable ou recyclable des emballages

2. Un seuil minimum d’ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique à atteindre pour obtenir la certification :

Dans tous les cas, 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle.

Cosmétique biologiquelogo-cosmetique-biologique-ecocert_0

  • 10% d’ingrédients biologiques total
  • 95% des ingrédients végétaux sont biologiques
  • 95% naturels ou d’origine naturelle
  • 5% max d’ingrédients de synthèse

Fiche Ecoconso

Cosmétique écologiquelogo-cosmetique-ecologique-ecocert

  • 5% d’ingrédients biologiques total
  • 50% des ingrédients végétaux sont biologiques
  • 95% naturels ou d’origine naturelle
  • 5% max d’ingrédients de synthèse

Fiche Ecoconso

Plus d’infos sur le site d’Ecocert Greenlife.

Cosmos

cosmos

COSMOS (COSMetic Organic Standard) est une norme privée à échelle européenne qui a été développée par cinq membres fondateurs :

  • BDIH (Allemagne)
  • Cosmebio (France)
  • ECOCERT Greenlife SAS (France)
  • ICEA (Italie)
  • Soil Association (Grande Bretagne)

Cosmos distingue 5 types d’ingrédients qui doivent chacun répondre aux exigences du cahier des charges :

  • Eau
  • Ingrédients minéraux (non renouvelables ; encadrement d’usage strict)
  • Agro-ingrédients transformés physiquement
  • Agro-ingrédients transformés chimiquement (certifiables par l’usage de matières agricoles bio et de procédés propres et autorisés par le cahier des charges)
  • Autres ingrédients

Cosmos se décline en deux catégories: les cosmétiques naturels et les cosmétiques bio, dont le marquage apparaîtra aux côtés des labels Cosmebio, BDIH, etc. pour peu que les produits satisfassent aux exigences du cahier des charges spécifique.

Cosmos Organic:

  • 20% des ingrédients du produit fini sont bio (10% pour les produits composés de 80% d’eau et de minéraux)
  • 95% des ingrédients végétaux sont bios
  • 95% naturels

Cosmos Natural:

  • Aucun pourcentage minimal d’ingrédients bio !
  • Indication obligatoire du pourcentage d’ingrédients naturels par rapport au total du produit
  • Mentions « issus de l’agriculture biologique » en regard des agro-ingrédients physiquement transformés et des ingrédients d’origine bio dans la liste INCI

Dans les 2 cas, il est interdit d’utiliser: de nanomatériaux, SLS, PEG, conservateurs de synthèse, ingrédients irradiés (rayons X et Γ), composés testés sur les animaux (à l’exception des tests obligatoires de certains ingrédients), parfums et colorants de synthèse

Seuls certains procédés de fabrication et transformation sont autorisés. Dans les procédés de transformation des ingrédients bio, les ingrédients pétrochimiques et l’halogénation sont interdits.

L’emballage est limité au maximum, les matériaux recyclés et recyclables sont favorisés.

Toute la phase de production, gestion des déchets comprise, est soumise à un plan d’éco-management.

Source: Fiche Ecoconso.

Cosmébio

Cosmébio bio:

  • charte-cosmebio10% des ingrédients biologiques total
  • 95% des ingrédients végétaux sont biologiques
  • 95% naturels ou d’origine naturelle
  • 5% max d’ingrédients synthétiques
  • Ingrédients naturels ou d’origine naturelle prioritairement issus de l’Agriculture Biologique
  • Exclusion des matières premières et des conservateurs sujets à controverses écologiques ou sanitaires (lesquels ?)
  • Procédés de transformation et de fabrication non polluants
  • Produits finis non testés sur des animaux (rendu obligatoire par l’UE, ça n’implique en rien les tests sur les ingrédients qui composent le produit)
  • Prise en compte de critères environnementaux pour l’obtention des matières premières, la transformation, le nettoyage, l’emballage, la biodégradabilité du produit, le recyclage…

Source et + d’infos: Ecoconso

Cosmébio éco:

  • 5% des ingrédients biologiques totalcosmebio-eco_0
  • 50% des ingrédients végétaux sont biologiques
  • 95% naturels ou d’origine naturelle
  • 5% max d’ingrédients synthétiques
  • Ingrédients naturels ou d’origine naturelle prioritairement issus de l’Agriculture Biologique
  • Exclusion des matières premières et des conservateurs sujets à controverses écologiques ou sanitaires (lesquels ?)
  • Procédés de transformation et de fabrication non polluants
  • Produits finis non testés sur des animaux (rendu obligatoire par l’UE, ça n’implique en rien les tests sur les ingrédients qui composent le produit)
  • Prise en compte de critères environnementaux pour l’obtention des matières premières, la transformation, le nettoyage, l’emballage, la biodégradabilité du produit, le recyclage…

Source et + infos: Ecoconso

Natrue

Natrue est le label international le plus strict appliqué aux cosmétiques naturels. Il certifie que:

  • les produits ne contiennent que des substances naturelles ou transformées d’origine naturelle, de préférence biologiques. Il exclut parfums et colorants synthétiques, produits d’origine pétrochimique (paraffines, PEG, -propyl-, -alkyl-, etc.), silicones, OGM…
  • l’irradiation des produits finis et des ingrédients, l’expérimentation animale pour les produits finis sont interdites
  • les procédés de fabrication autorisés sont limités et respectueux de l’environnement.
  • la transformation des substances naturelles se fait selon des procédés physiologiques connus
  • les aspects de développement durable tout au long la chaîne de production ainsi que le respect de la biodiversité sont pris en compte

Natrue distingue 3 niveaux pour déterminer la part d’ingrédients bio dans les produits de soin naturels :

1. Les cosmétiques naturels

  • Composés exclusivement d’ingrédients 100 % naturels.
  • Matières premières naturelles chimiquement non modifiées (de préférence de qualité certifiée bio).
  • Substances transformées d’origine naturelle ne sont autorisées que lorsque aucune substance naturelle chimiquement non modifiée ne peut en remplacer leur fonction.

2. Les cosmétiques naturels en partie bio

  • Composés d’ingrédients 100 % naturels avec un minimum de 70 % d’ingrédients biologiques et/ou issues d’une cueillette sauvage contrôlée
  • 15% de substances naturelles non modifiées chimiquement et au maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle.

3. Les cosmétiques bio

  • Composés d’ingrédients 100 % naturels avec un minimum de 95 % d’ingrédients biologiques

Source: Weleda et Ecoconso

Autres labels :

The Vegan Society

VeganTM-327C-1030x796Voici les contraintes imposées par la Vegan Society pour qu’elle accorde son label.

« Les produits doivent être exempts, autant que faire se peut, de toute implication
d’animaux pour obtenir le statut de la marque de la Vegan Society. Voici nos normes :

  • Ingrédients d’origine animale
    La fabrication et / ou le développement du produit ainsi que, autant que faire se peut, ses ingrédients, ne doivent pas impliquer ou avoir impliqué l’utilisation d’un produit, sous-produit ou dérivé d’origine animale, quel qu’il soit.
  • Expérimentation sur les animaux
    Le développement et / ou la production du produit ainsi que, autant que faire se peut, ses ingrédients, ne doivent pas impliquer ou avoir impliqué d’expérimentation sur un animal (quel que soit l’animal), à la demande ou pour le compte du manufacturier, ni même par des tierces parties sur lesquelles il pourrait exercer un contrôle avéré.
  • Organismes génétiquement modifiés
    Le développement et / ou la production d’organismes génétiquement modifiés
    (OGM) ne doivent avoir impliqué aucun gène animal ni aucune substance d’origine
    animale ou dérivée. Les produits qui contiennent ou pourraient contenir le moindre OGM doivent le mentionner sur l’étiquette.
  • Animaux
    La Vegan Society considère que le terme animal se réfère à l’intégralité du règne
    animal, ce qui comprend tous les vertébrés (non humains) et les organismes
    invertébrés multicellulaires.
  • Normes d’hygiène et installations de cuisine
    Les plats qui sont destinés à porter le label végane doivent être préparés séparément des plats qui ne sont pas véganes. La règle d’anticontamination croisée minimale est de nettoyer intégralement les ustensiles et les surfaces avant de préparer les plats véganes. Nous recommandons fortement l’acquisition d’un jeu d’ustensiles dédiés aux préparations véganes. Les risques de contamination croisée avec des sources non véganes doivent faire l’objet de toute votre attention afin d’entreprendre toutes les mesures raisonnables qui sont susceptibles de les éliminer. Notez que le suivi de ces normes contractuelles, ainsi que la conformité des produits vis-à-vis des critères véganes de la licence, demeurent l’entière responsabilité du licencié. Des années de recherches et l’accumulation d’un savoir-faire nous permettent de vous offrir une aide informelle pour vous assister dans ce processus.
  • Normes industrielles et normes sur les dispositifs de production
    Les produits qui correspondent à notre critère sans implication animale sont
    susceptibles d’obtenir la marque de la Vegan Society. Cela inclut des produits qui
    pourraient avoir été fabriqués dans un environnement où des ingrédients non
    véganes sont présents. Lorsque les dispositifs de production sont exposés
    successivement à des ingrédients véganes et à des ingrédients non véganes, une
    attention soutenue et des efforts devraient être fournis pour minimiser les risques de contamination croisée. Les machines devraient être lavées intégralement entre deux cycles de production. « 

Source et pour plus d’infos, voir leur fichier PDF.

Cruelty Free – Leaping Bunny

Cruelty-free-internationalLabel de l’organisation « Cruelty Free International » basée à Londres et militant contre les tests effectués sur les animaux, Leaping Bunny est la seule certification internationalement reconnue qui garanti des produits ménagers et de soins sans cruauté envers les animaux. Considéré comme le label le plus strict avec celui de la Peta selon le journal L’Express, cette certification garanti que la marque ne commercialise pas en Chine et qu’aucun produit ou ingrédient qui les compose n’est testé sur les animaux.

Pour aller plus loin, visitez le site (en anglais) de Cruelty Free.

FSC, « Forest Stewardship Council »

Etant donné la réglementation très stricte quant à l’utilisation du logo ou de la mention du label et ce, même à des fins non commerciales, je vous renvoie directement sur leur site pour en savoir plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s